Notice à l'usage des grandes madames

           

 

Parlons des grands. Des femmes grandes. Les hommes grands, on s'en fout, tout le monde les admire. Les femmes grandes, c'est autre chose. Tout le monde les regarde avec envie, surtout quand elles sont loin. Définissons la taille d'une grande madame. 1,70 mètres ? Peut mieux faire. Ici, je parle des femmes de plus de 1,80 mètres, les vraies, celles qu'on remarque toujours, les modèles de compète. Les racées. Celles dont on se demande si elles viennent bien de la Terre. Ou si elles sont humaines.

Ce qui nous amène à ces réflexions que la grande madame n'aime pas entendre :
‒ T'as encore grandi !
Réponse pensée ou dite, selon l’humeur :
‒ Non, connard, c'est toi qui a oublié tes talonnettes.

‒ Pis en plus, elle met des talons !
Réponse retenue ou dite, selon la circonstance :
‒ Et elle t'emmer** Euh… Elle t'enquiquine ! Les complexes, ça va aller ?

‒ T'es trop grande.
‒ Il n'y a rien qui te dit que c'est trop petit, par hasard (en général, on se retient d’ajouter un mignon « connard » parce qu’on est des grandes madames polies. Parfois) ?

‒ Tu vas pas marcher sur ta jupe !
‒ Non, peut-être, mais tu ne te prives pas de mater ! (en général, on se retient d’ajouter un mignon « connard » parce qu’on est des grandes madames polies. Je l’ai déjà dit ? Oups).

‒ Je t'aime bien mais t'es trop grande.
‒ Et toi, trop con ? (Ben oui, faut pas pousser la grande madame dans les orties) ou complexé, parce que la madame grande est diplomate (à ses heures perdues).

‒ Oh tu pourrais être mannequin !
‒ Non, j'ai un défaut, j'aime manger. (du chocolat, pour certaines madames, mais ceci est un autre débat).

‒ Ah, tu joues au basket !
‒ Non, toutes les grandes madames ne sont pas des sportives.

‒ Tu me donnes le vertige.
‒ Bientôt, je vais te donner autre chose…

‒ T'es grande.
La madame le sait, tout le monde passe son temps à le lui dire. Tout comme lui demander sa taille, au point qu'elle préfère donner son âge pour éviter la question fatidique, si si. La comparaison dos à dos avec toute personne s'estimant de grande taille et ne croyant pas qu'elle est plus petite est à éviter aussi. Conseil d'ami, sauf si la madame est ouverte pour une autre comparaison par la suite.
Par contre, tentez le coup, "t'as d'belles jambes tu sais.
Si vous ne prenez pas une claque, sur un malentendu, ça peut marcher. Les grandes madames aussi ont de l'humour.

‒ Monter sur un escalier, une chaise ou autre pour faire une bise à la grande madame a une forte tendance à l’exaspérer. N’oubliez pas, comme vous l’avez certainement compris, que la grande madame entend les réflexions citées plus haut plusieurs fois par jour si elle n’a pas de chance et a régulièrement le droit à ce genre de blague stupide qui ne fait rire que l’auteur.
Et après, vous vous étonnez que la grande madame vous serre la main ? Moi non.

‒ Evitez de l’appeler « ma grande », pour une grande madame, cela devient vite péjoratif. L’inverse aussi, ma puce vous vaudra certainement un regard qui tue. Vous avez été prévenu…

Si vous voulez sortir une grande madame.
Tout endroit exigu, les toilettes dans les vieilles maisons, les chambranles de portes réduits en hauteur, les maisons troglodytes ou autres chalets en mode condensé sont la hantise des grandes madames. Ainsi que les lustres. Surtout les décorations avec des objets de la mort où elles peuvent finir éborgnées. Les parapluies ? Oubliez ! Les grandes madames les évitent comme la peste. Dans la rue, elles ont l'impression d'être une boule de flipper qui évite les obstacles en se promenant, et si elles sont en compagnie d'autres personnes, elles se retrouvent à le porter. Ce qui n'est pas toujours pratique, sauf s’il s’agit d’un parapluie d’amoureux et que la grande madame repère un coin tranquille pour faire admirer ses longues jambes. Entre autres... Si vous vous êtes bien débrouillé(e).

Si vous voulez aller au théâtre avec une grande madame, bonne idée, à la base ! Oui, mais attention à la place choisie, le balcon est à prohiber ou la madame va se retrouver avec les jambes très écartées. A moins que ce ne soit le crazy horse, il semblerait que les acteurs vont être perturbés. Ou la madame peut prendre deux places, parce qu'elle empiètera sur la place de la personne de sa compagnie. Et le spectacle ne sera plus sur scène, surtout si la madame a élégamment mis une jupe courte et qu’elle dispose ses jambes sur les genoux de la personne près d’elle.

Si vous voulez inviter une grande madame au restaurant, il ne faut pas oublier que tout est proportionné, l’estomac aussi. Il vaut mieux l'avoir en photo qu'à table, parce que ça mange, ces bestioles. Pas de snack, un peu de respect, merci ! Et n'essayez pas de les porter, certaines pèsent largement plus de soixante-dix kilos. Alors à moins de faire de la musculation intensive, les moments romantiques où l'on porte la madame pour entrer quelque part sont proscrits.
Pour son transport, le bus, le train, l’avion sont souvent compliqués. (Non, on ne parle pas encore du transport du cœur, quoique peut-être déjà, mais cela ne nous regarde pas) La grande madame va choisir sa place avec attention pour ne pas faire du genou à n’importe qui. En voiture, c'est d'office la place du mort. Etre une grande madame comporte des dangers. Néanmoins, si elle se trouve dans la savane ou tout autre lieu hostile, ses centimètres lui permettront de voir le danger avant tout le monde.

D’ailleurs, ne parlez pas de centimètres avec une grande madame, vous allez pleurer. Sauf si vous faites partie des grands gabarits. Alors évitez de lui dire que vous aimez les grandes femmes, en catimini, pendant que l’officiel n’écoute pas. Vous risqueriez de vous prendre un « T’étais où quand j’étais seule, connard ? » asséné avec le sourire, car la grande madame sait garder une certaine retenue.

 

Parlons aux grandes madames maintenant :

Les avantages d'être une grande madame.
‒ Vous pouvez ranger tous les objets à toutes les hauteurs. Vive les étagères IKEA ! A condition seulement de trouver un homme grand. L'idéal étant un homme plus grand qu'elle, mais ils deviennent des denrées rares ou se manifestent lorsque la madame a trouvé chaussure à son pied. Foutue loi de Murphy qui fait que c'est jamais au bon moment qu'on rencontre la personne qu'on rêvait de rencontrer. (J’en ai déjà parlé aussi ? Oui, il y a peut-être un certain traumatisme dans ce concept)
‒ Dans une foule, vous êtes loin des mauvaises odeurs, si si, c’est très pratique, surtout en plein été.
‒ Vous avez la tête près des nuages. C’est plus joli que tour de contrôle, poteau baladeur ou autre sobriquet que l’on peut vous infliger, non ?
‒ Tout le monde est copain avec vous. Surtout quand vous prenez des faciès de Brienne (de Games of Thrones) (Testé et validé par votre auteur ci-présente).
‒ Attention par contre, à ne pas vouloir vous faire passer pour une femme fragile. Avec les centimètres que vous affichez, ce que vous savez porter - un pack d'eau de six bouteilles (au moins 1,5 litres, sinon, c’est pas drôle) sous chaque bras ne vous fait pas peur, surtout lorsque vous voyez les airs effarés des gens qui vous regardent déambuler avec vos accessoires sous les bras. En général, l’homme ne vient pas vous chercher des noises.
En boucle d'oreille, c'est à préconiser pour les madames plus expérimentées.
Ne vous étonnez pas non plus donc, que dans les voyages, les hommes ne veulent pas porter votre valise. Une valise de femme, par définition, est lourde de choses utiles. Mais une valise de grande madame qui a des grands vêtements à y ranger, est souvent proportionnelle à la taille de la femme qui l’a remplie. L’homme est dragueur, pas fou. Sauf si vous êtes kiné de métier. N’oubliez pas de le mentionner à la jolie paire de fesses qui vous regarde avec hésitations.

Conseils aux grandes madames :
‒ Si vous allez à un concert, n'oubliez pas d'inviter des personnes grandes comme vous, ou vous allez vous retrouver au milieu d'une foule qui va râler parce que vous gâchez la vue ou si vous voulez rester au fond, la (les) personne(s) qui vous accompagne(nt) ne verra rien.
‒ L'habillage, parlons-en ! Oui, vous avez une taille de vraie femme, mais les couturiers ont oublié que les femmes qui ont des hauteurs de mannequin, mais pas forcément la largeur doivent aussi s'habiller. Du coup, soit vous choisissez de ne porter que des jupes (pas trop courtes ou vous aurez des réflexions) ou innover dans la mode du pantacourt. Messieurs qui lisez, demandez à des expertes qui vous montreront.
‒ Pour draguer, choisissez les clubs de volley, de basket ou vérifiez qu'il n'est pas sur une marche ou un trottoir lorsqu'il vous parle. D’ailleurs, dans ce type de détails, arrêtez de vous moquer :
Assise, on ne voit pas la longueur galbée de vos jambes, mais quand vous vous dépliez, les yeux s'agrandissent à en sortir de leurs orbites à mesure que la madame atteint sous le plafond.
Quittez cet air goguenard, vile plaisantine !

‒ Attention à votre dos, puisque comme vous n'avez pas une taille "classique", vous ne trouverez pas de lavabo, évier ou autre accessoire adapté à vos mignons centimètres. Ou épousez un kiné. Mais n'oubliez pas que ce sont souvent les cordonniers les plus mal chaussés.

‒ Epilez-vous, les tubes de crème d'épilation qui sont bien sûr utilisés plus rapidement chez les grandes madames et finalement, ça repousse trop vite.

‒ on vous regarde... Faites un défilé! Arrêtez de vous vouter. Et n’oubliez pas de clamer : C'est que du naturel! Soyez fière de vos jambes interminables, que diable ! Avec des talons, bien sûr, histoire de montrer que les belles plantes, on les met en valeur.

Les grandes madames mariées, ou en couple ou en concubinage ou en relation avec une tierce personne
Bien sûr, les Français vont penser à ce cher N. Sarkozy qui mesure quatorze centimètres de moins que sa madame. Il me semble aussi que cette chère Adriana, connue pour ses magnifiques jambes d’1,40 mètres est plus grande que son monsieur. Elles n’entendent pas régulièrement (si ce n’est quotidiennement),
‒ Mais ton homme/Mari/chauffe-lit (biffez la mention inutile) est plus grand que toi, donc ?
Ben non, pourquoi ? Les hommes sont obligatoirement plus grands que les femmes ? Eh bien à ce moment-là, vous direz aux grands hommes qui choisissent des femmes qui mesurent la moitié de leur taille de ne pas chasser les madames en-dessous d’1,80 mètres, merci. Nous parlons bien sûr au sens figuré. Le fait de l’assommer et de la tirer par les cheveux, dans l’ordre ou le désordre au choix, ne constitue pas une chasse à proprement parler dans le sens de cet article, bien sûr. Restons courtois et demandons-lui d’abord la permission de ce faire.

De toute manière, c’est pas la taille qui compte, dit l’adage. Une réflexion survint suite à la pré-lecture de cet article, maître Gaétan, un lecteur assidu de votre auteur ci-présente, se demandait justement si le transfert des centimètres était possible aussi entre un homme et une femme : si on prend les deux tailles du couple en question, « mathématiquement, ça fait une moyenne et ça peut être pris pour un couple normal ? » La question reste ouverte et pourrait faire l’objet d’un article prochainement. Ce qui nous amène donc à terminer ce petit article qui pourrait avoir été instructif pour tous, les petits, les moyens et les grands. Cela ne constitue aucunement une publicité pour le film « un homme à la hauteur » que je ne critiquerais pas, puisque je ne l’ai pas encore vu. Un manque à ma culture me direz-vous ? Peut-être, oui, je m’en vais donc de ce pas le regarder.

 

Cette notice est aussi disponible sur ISSUU ou sur ATRAMENTA

Très bientôt disponible dans le recueil de notices. Vous pouvez déjà en avoir des nouvelles sur Facebook